VENEZ VISITER LE SITE DYLAN ROCHER

 

 

    LE SPORTIF  LE CALENDRIER  LES PARTENAIRES  MA LIGNE DE VETEMENTS

 

PAIEMENT SECURISE

CB, PAYPAL, VIREMENT

 

PAIEMENT EN 3X

SANS FRAIS PAR CHEQUE

CARTE BANCAIRE

 

LIVRAISON Rapide selon les produits

Dès 4,90 € (en fonction du poids)

UNE QUESTION

0650509707

 

 

 

 

 

Mende : le premier Supranational, un tremplin

Mende : le premier Supranational, un tremplin

Mende : le premier Supranational, un tremplin
La pétanque a repris ses droits ce samedi, après l'annulation de la veille.
PHOTOS TH. L.
183 équipes ont répondu à l'appel du MGC Pétanque ce samedi 5 juillet à Mende.

Après la première journée annulée pour cause d'intempéries, le premier Supranational de pétanque de Mende est entré dans le vif du sujet, ce samedi 5 juillet matin. 183 équipes ont répondu à l'appel du MGC pétanque, le club organisateur. Soit une quarantaine de moins que les années précédentes.

Mais parmi les triplettes inscrites pour la compétition, "nous avons des équipes de notoriété mondiale, se réjouit Patrick Verdier, le président du comité départemental de pétanque. Quatre équipes malgaches ; Dylan Rocher et son équipe ; Christian Fazzino ; Laurent Riffard, Stéphane Durand, Nicolas Molins, les vainqueurs en 2013. Des joueurs au palmarès impressionnant, les meilleurs du monde."

Au programme

Outre le Supranational masculin, les terrains de la Vernède accueillent aussi un National féminin, « aussi relevé que le Supranational », détaille Patrick Verdier. Car depuis neuf ans que le National existe, il voit toujours la participation de l’équipe de France féminine. Ce National féminin est doté de 1 200 euros de prix. Quand le Supranational est doté de 10 000 euros.
Les compétitions mendoises livreront leur verdict ce dimanche soir, après avoir atteint les seizièmes de finale samedi soir. Ainsi dès la reprise, ce dimanche matin, les joueurs encore en lice disputeront les huitièmes, puis les quarts de finale. Et dans l’après-midi, se joueront les demi-finales, puis les finales, masculins et féminins, sans doute à partir de 16 h.

Avec ce Supranational, Mende a intégré le circuit PPF (Passion pétanque française), qui se dispute dans 18 villes de l'Hexagone. "Le cahier des charges est très précis, sur l'état des terrains, la tribune animation, la sonorisation, etc. Cela se rapproche d'un championnat de France", détaille Patrick Verdier. Et cela tombe bien, car du 12 au 14 septembre prochains, le club de pétanque organisera le championnat de France vétérans, dans la zone de Ramilles. Aussi la compétition de ce week-end, "une grosse manifestation, nous nous en servons comme tremplin, pour préparer l'événement de septembre, confie le président du comité départemental de pétanque. Cela nous donne une idée, en matière de bénévolat, de logistique. Car un championnat de France, c'est plus compliqué à organiser. 128 triplettes seront présentes, ce qui nécessite un parc hôtelier important. Pas loin de 600 chambres."

Mais pour Laurent Causse, le speaker officiel, "venu en voisin, du Gard, il y a a un énorme potentiel sur Mende. Un cadre sympa. Une organisation au top, dynamique. Une table de marque parfaite. Des gens compétents. Une relation de complicité, c'est important. Mende remplit tous les points importants du cahier des charges."

Et pourtant, "nous sommes un des plus petits comités de pétanque de France, rétorque Patrick Verdier. Mais nous mettons du cœur à bien faire les choses. Et les pouvoirs publics nous aident beaucoup. La mairie et la communauté de communes sont très impliquées, au-delà de nos espérances."

Comme favori de ce Supranational, le président du comité départemental cite "Dylan Rocher, associé à Stéphane Robineau et Antoine Dubois". Laurent Causse préférant pronostiquer "le joueur du XXe siècle, Christian Fazzino. Une référence dans le milieu des boules."

Verdict attendu ce dimanche 6 juillet, aux alentours de 17 heures, avec la finale de ce premier Supranational de Mende.

L'équipe Dylan Rocher vainqueur et s'impose 13 à 12 contre l'équipe de Christian Fazino.