VENEZ VISITER LE SITE DYLAN ROCHER

 

 

    LE SPORTIF  LE CALENDRIER  LES PARTENAIRES  MA LIGNE DE VETEMENTS

 

PAIEMENT SECURISE

CB, PAYPAL, VIREMENT

 

PAIEMENT EN 3X

SANS FRAIS PAR CHEQUE

CARTE BANCAIRE

 

LIVRAISON Rapide selon les produits

Dès 4,90 € (en fonction du poids)

UNE QUESTION

0650509707

 

 

 

 

 

L'ADN de la pétanque sur la place St-Nicolas

Publié le 
A seulement 23 ans, il a déjà un palmarès impressionnant. Dylan Rocher vient pour la première fois à Bastia. Avec l'intention de gagner.Photos Océane Baldocchi
La bucciata bastiaccia accueille l'un des meilleurs joueurs de la planète. A 23 ans, le tireur Dylan Rocher, champion du monde, est un phénomène
 

Il tape quelques boules dans son coin. Puis se rapproche pour savoir avec quel(le) partenaire il va faire le tournoi exhibition. Dylan Rocher est depuis quelques minutes sur le terrain de la place Saint-Nicolas et déjà les regards se tournent vers ce jeune homme de 23 ans, au physique affûté, les yeux clairs, le cheveu en brosse. Et la main sûre. Des admiratrices franchissent même la barrière de publicités pour faire une photo avec lui. Dylan Rocher, un phénomène. Champion de France en doublette, en doublette mixte, champion d'Europe jeunes, codétenteur du record du tir de 1 000 boules en une heure...

"Mais ne croyez pas que je sois professionnel, s'amuse-t-il. On aimerait bien gagner notre vie avec la pétanque mais ce n'est pas le cas. En ce qui me concerne, je suis employé à la mairie de Draguignan. On a tous un boulot à côté. Vous voyez 8 500 euros de prix pour le concours à Bastia mais quand vous savez que dès la sortie des poules, il y a des prix, au final, les gagnants repartent avec 300 ou 400 euros. C'est comme ça dans tous les concours."

Un zeste de glamour sur les terrains. Non, la pétanque, ce n'est pas un sport de machos...

Près de 20 000 kilomètres pour jouer cet été

En parlant de concours, lui, arrive de Autun, en Saône-et-Loire, où il a disputé le Masters en triplette. Une défaite en demi-finale qui lui donne quand même le droit de participer à la grande finale qui se jouera bientôt à Istres. Des concours, Dylan Rocher en a enquillé des dizaines cet été. " J'ai dû faire près de 20 000 kilomètres, confie-t-il.Le plus fatigant ce sont ces déplacements. Parfois, il y a cinq ou six heures de route. Je pense être rentré deux fois chez moi ! Bon, ma copine l'accepte bien, elle sait que c'est mon sport."

Ce redoutable tireur est tombé dans la pétanque, chez lui, au Mans ("le Nord de la France donne plus de champions que le Sud, ces dernières années !"). Son père était un champion. Et lui a mis sa première sphère d'acier dans les mains à l'âge de quatre ans. Comme d'autres passent un ballon de foot, un ballon de rugby. A onze ans, Dylan gagnait son premier concours avec papa... et Bruno Le Boursicaud. Qui est devenu son partenaire depuis, avec Romain Fournie. La triplette redoutée qui s'avancera ce matin (à partir de 10 heures) pour l'international Pierrot Lamperti.


Footballeurs, politiques et chanteurs...

Hubert Tempête, Charles Orlanducci, Gilles Simeoni, Doudou Faye, Dédé Di Scala, Paul Marchioni, Fanfan Félix et Pierre-Yves André. Sacrée brochette !

"Il n'est pas un peu trop loin le bouchon ! ?" Marie Bronzini, animatrice de RCFM, n'a pas encore jeté sa première boule que, déjà, elle tourne les règles du jeu ! Hier en fin de journée, un joyeux souk régnait sur les terrains de la bucciata bastiaccia avec une centaine de joueurs venus participer à un tournoi exhibition qui était aussi un tournoi people. Où l'inverse.

Gustave Orselli, le trésorier de la Boule du Prado, s'est démené pour que tout le monde arrive à l'heure (en vain), que tout soit en place, que les partenaires soient bien présents et que toute l'organisation se déroule dans la meilleure ambiance. Pour ça, il pouvait faire confiance à Doudou Faye, l'ancien milieu de terrain du Sporting, jamais le dernier pour plaisanter. Et, malgré tout, assurer les points de son équipe. 

Plus d'informations dans Corse-Matin 29 août