VENEZ VISITER LE SITE DYLAN ROCHER

 

 

    LE SPORTIF  LE CALENDRIER  LES PARTENAIRES  MA LIGNE DE VETEMENTS

 

PAIEMENT SECURISE

CB, PAYPAL, VIREMENT

 

PAIEMENT EN 3X

SANS FRAIS PAR CHEQUE

CARTE BANCAIRE

 

LIVRAISON Rapide selon les produits

Dès 4,90 € (en fonction du poids)

UNE QUESTION

0650509707

 

 

 

 

 

Metz encore au-dessus

Posté par BOULEGAN le 21/3/2015 20:00:00 (11290 lecturesArticles du même auteur
 
 

 

Après une victoire dans la douleur face à l'ABC Draguignan, la Ronde de Metz a remporté aujourd'hui sa quatrième Coupe de France consécutive.



Coupe de France des clubs

Metz encore au-dessus

 

 

Draguignan contre Metz, l'affiche finale de cette Coupe de France des clubs 2015 était plus qu'alléchante. Le triple vainqueur et tenant du titre se présentait toutefois, face au demi-finaliste 2014, comme le grand favori : sa victoire sans appel, en quart de finale, face aux Canuts de Lacroix, Loy, Le Boursicaud et Malbec avait démontré d'entrée de jeu la capacité des sociétaires de la Ronde à se mobiliser à fond pour défendre leur bien.

Mais c'est pourtant Draguignan qui marquait d'emblée son territoire, en remportant quatre tête-à-tête sur six. On se prenait même à penser à un K.O. éventuel, lorsquePetitjean et Marin disposaient de Le Dantec et Machnik, alors que Fournié-Sauniermenaient en mixte face à Hémon-Max et que Weibel-Lozano ne parvenaient pas à faire la différence face à Rocher-Robineau. Mais c'était compter sans la solidarité et l'expérience des joueurs de la Ronde, qui arrachaient la victoire en mixte sur un dernier carreau de Camille Max.

Deux triplettes à gagner pour Metz, une seule pour Draguignan : au départ du dernier tour, c'était cette fois le club varois qui avait les faveurs du pronostic. D'autant queGérard Tavitian décidait d'aligner son atout majeur, Rocher-Robineau-Fournié face àHureauMachnik et Riehl : un calcul juste qui se heurtait pourtant à la rage de gagner des Messins. Ceux-ci signaient un départ canon en menant 9-0 au bout de trois mènes seulement, et dominaient bientôt, à 11-1, complètement le match.

Les Dracénois ne pouvaient alors que partir au bouchon pour tenter de rattraper une partie aussi mal engagée. Dylan réussissait une première annulation de grande classe, avant de noyer le bouchon en deux fois la mène suivante, mais ne faisait que reculer l'échéance face à des Messins imperturbables : après la rentrée de Rio à la place d'unFournié trop inconstant, une nouvelle mène catastrophique de Draguignan laissait le point par terre et cinq boules en main à Metz. C'est alors que l'incroyable se produisait : alors qu'ils pouvaient ouvrir tout le jeu en tirant, les Mosellans prenaient le parti de pointer et échouaient cinq fois !

De quoi relancer un match qui devenait alors un peu fou, après une nouvelle annulation d'un Dylan surmotivé. 12-1, 12-3, 12-6 : alors que les nerfs des uns et des autres étaient soumis à rude épreuve, les mouches commençaient à changer d'âne. Mais c'est au moment où l'on s'y attendait le moins, après deux très gros appoints de Rio qui mettaient son équipe à 4 boules à 2, qu'un trou de Robineau envoyait à nouveau Dylan au bouchon. Manqué, chiqué : c'était au tour de Fabrice Riehl de permettre à tous les Messins, sur une dernière frappe magnifique, d'exulter enfin.

Une victoire dans la douleur qui prouve une fois de plus que la Ronde, par sa solidarité, sa solidité, sa motivation et la classe de ses joueurs reste, année après année, le premier club d'Europe.

 

::Les résultats officiels
Source FFPJP.info

 

Replay FFPJP

 

 

  Triplette de la demi-finale Draguignan vs. Vitrolles

  Demi-finale, le doublette mixte Metz vs. Pouru-St-Rémy

  Demi-finale, une doublette de Draguignan contre Vitrolles

  Triplette du quart de finale Draguignan vs. 
Bourbon Lancy suivi du tête-à-tête Hureau vs. Sevilla

  Doublette Robineau/Fournié (Draguignan) 
vs. Verzeau/Michel (Bourbon Lancy)

  Tête-à-tête WEIBEL (Metz) vs. MALBEC (Lyon) 
puis D. ROCHER (Draguignan) vs. RYPEN (Bourbon Lancy)