VENEZ VISITER LE SITE DYLAN ROCHER

 

 

    LE SPORTIF  LE CALENDRIER  LES PARTENAIRES  MA LIGNE DE VETEMENTS

 

PAIEMENT SECURISE

CB, PAYPAL, VIREMENT

 

PAIEMENT EN 3X

SANS FRAIS PAR CHEQUE

CARTE BANCAIRE

 

LIVRAISON Rapide selon les produits

Dès 4,90 € (en fonction du poids)

UNE QUESTION

0650509707

 

 

 

 

 

ILS POINTENT DÉJÀ POUR 2015

ILS POINTENT DÉJÀ POUR 2015


 

Publié le mardi 21 janvier 2014 à 03H00

 

Malgré les intempéries de ce week-end, avec notamment le report d’une journée, la « Calédonienne de pétanque » 2014 a tout de même pu se dérouler sans (trop) d’encombres. Retour sur les temps forts de cette deuxième édition et les nouveautés à prévoir.

1 › 2 › 3

 La Calédonienne de pétanque a vu, pour la deuxième année consécutive, la triplette Suchaud-Rocher-Chang Man Sao l'emporter.  

 

 

  • Pas de surprise en triplettes

Forcément favoris de la compétition, les deux champions du monde 2012, Philippe Suchaud et Dylan Rocher, associés à Ramon Chang Man Sao, étaient attendus au tournant, dans le concours de triplettes. Ils se sont imposés sans trembler en finale, dimanche soir à Boulari, sur le score de 13 à 4. Le début de la partie a été assez serré, pendant la première demi-heure, puis « ils ont déroulé et ont pris le large », selon Mathieu Spinouze, co-organisateur de cet événement. Il faut noter que la finale, qui devait avoir lieu initialement à 16 heures, a été décalée à 21h30, en raison de la dépression « June. » Sur l’ensemble de la compétition, Mathieu Spinouze estime que Rocher, Suchaud et Chang Man Sao « n’ont jamais été inquiétés » mais que leurs adversaires, loin d’être frustrés, « étaient contents de les affronter. »

 

  •  Une dépression perturbatrice

Le tournoi de pétanque, disputé pour la première sur trois jours cette année, n’a pas été favorisé par les conditions climatiques. Samedi, le vent et la pluie ont obligé les organisateurs à gérer l’urgence en reportant le tournoi de triplettes. « On a pensé avant tout à la sécurité des spectateurs. Beaucoup de joueurs étaient prêts à y aller, mais ce n’était pas raisonnable, alors on a pris la décision de tout recaser sur un seul jour, le dimanche », ajoute Mathieu Spinouze. Mais ce report a aussi nécessité une réorganisation du tableau et la préparation de davantage de terrains. « On avait besoin de plus de personnes mobilisées pour que les gens soient bien reçus et que le site reste propre. Mais, heureusement, tous les bénévoles ont joué le jeu, dimanche. » Malgré tout, la météo reste comme le « point noir » de cette édition. « Le mauvais temps a été négatif pour nous. C’est toujours plus agréable de jouer sous un beau soleil ».

 

  •  Les « coups de cœur » du week-end

L’affluence générale, en terme d’inscriptions, a dépassé les prévisions les plus optimistes des organisateurs. Ils attendaient, au mieux, 650 participants et, malgré le mauvais temps, ils en ont eu 700. Cette réussite renforce l’envie des organisateurs de créer, avec cet événement, une fête de la pétanque. « On souhaitait promouvoir la pétanque. Le but, en étant ouvert aux non-licenciés, c’est d’accrocher les gens et de les faire venir à ce sport. S’ils se sont amusés sur le tournoi, ils peuvent ensuite prendre une licence et faire venir d’autres joueurs avec eux. C’est un cercle vertueux », estime Mathieu Spinouze. Dans un autre registre, le succès du concours « jeunes » a aussi réjoui les organisateurs. « Il y a eu 32 doublettes inscrites. D’habitude, dans cette catégorie d’âge, le tableau est moins rempli. » A noter que, une équipe de jeunes Vanuatais, invitée pour l’occasion, a fait sensation en s’inclinant de justesse en finale (12-13) contre des locaux.

 

  • Les retouches à apporter pour l’année prochaine

Même si le tournoi de doublettes mixtes était encore en cours (hier soir), Mathieu Spinouze ébauche un premier bilan des améliorations à apporter pour la « Calédonienne 2015. » Mais celui-ci précise d’emblée qu’il « a envie de le refaire, mais pas dans les mêmes conditions. » L’idée serait d’étoffer l’équipe organisatrice de l’événement qui, parfois, était un peu juste, comme par exemple vendredi pour le tournoi de doublettes. « Il y avait peu de bénévoles ce jour-là, confie-t-il, alors qu’il y avait autant de participants. Concrètement on était huit sur le terrain, alors qu’on aurait dû être vingt. » Pour autant, sur le principe, le déroulement de la compétition sur trois jours n’est pas remis en cause. « Ça devrait se refaire sur le même modèle, a priori, mais avec une plus grosse équipe. C’est-à-dire qu’on va envisager les choses différemment avec plus de personnes engagées avec nous. Pour l’instant, dans l’association à la base de celui-ci, nous ne sommes que quatre et ce n’est pas suffisant. » Rendez-vous est donc pris pour la troisième Calédonienne de pétanque.


Avec de nouveaux invités de marque

Pour la prochaine édition, en plus des deux champions du monde 2012 qui devraient revenir en Nouvelle-Calédonie, Mathieu Spinouze voudrait enrichir le plateau d'invités présents sur la « Calédonienne de pétanque. » Ainsi, deux autres champions du monde français devraient rejoindre Philippe Suchaud et Dylan Rocher, l'année prochaine. Il souhaite aussi densifier la compétition « en faisant venir des représentants des équipes nationales australienne et néo-zélandaise. » Après avoir déjà fait une tentative, cette année, il relancera cette invitation, « la balle étant désormais dans leur camp. »
 

 

 

François Benito