VENEZ VISITER LE SITE DYLAN ROCHER

 

 

    LE SPORTIF  LE CALENDRIER  LES PARTENAIRES  MA LIGNE DE VETEMENTS

 

OFFRE BIENVENUE
10% de remise sur tout le site. 
Une fois sur votre panier, entrer le code : FLYER STAND
Offre valable 1 fois par compte

Tous les produits du site ne sont concernés

 

Jean-Pierre POHU grand père maternel

Jean-Pierre POHU grand père maternel

 

 

LA FAMILLE ROCHER
Revue par Mendy (petit-fils).
A la mémoire de mon grand-père côté maternel
il était une fois....

Jean-Pierre POHU né en Mai 1946 habitant Le Mans «la cité des gamelle » quartier sud du Mans, il aurait 74 ans au moment même où je vous en parle. Malheureusement, la vie en a décidé autrement, il est décédé d’une grave maladie à l’âge de 63 ans, je n’avais que 14 ans.
Il a jeté ses premières boules avec des copains aux « Marronniers » à l’entrée du Mans. Ce lieu a été remplacé par un hôtel / restaurant le « Green 7 ».
Il a pris sa première licence au club de la forêt au Mans, je ne pourrais malheureusement pas vous dire qu’elle était son âge exactement. Il a joué pendant des années avant de rejoindre le club du COP qui faisait parti du comité d’entreprise de chez RENAULT ou il travaillait.
Il a fait les championnats ainsi que les concours départementaux (dont certains gagnés à cette époque avec son futur gendre Bruno ROCHER).
Ces joueurs: Joël THOMAS - Yvonnick CHARDRON et bien d’autres.

Il a joué à peu près une vingtaine d’années, toujours présent aux entraînements et toujours prêt à partager un bon moment avec ses copains de jeu et ses amis.

J’entends souvent ma mère Sandrine qui était l’aînée d’un an de plus que son frère me raconter que c’est grâce à lui si elle est devenue une joueuse assidue car il l’emmenait tous les week-ends avec lui.

Mes deux frères, Dylan et Gueven ont eu la chance de jouer avec lui, ils en garderont je pense de très bons et merveilleux souvenirs. Il le trouvaient « rigolo ». J’aurais aimé et avoir eu cette chance moi aussi, mais les trois dernières années de sa vie ne l’on pas permis à cause de sa maladie et c’est bien dommage.

Il avait cette passion de la pétanque qu’il a réussi à transmettre à sa fille Sandrine mais sa passion ne s’arrêtait pas qu’à cela, il adorait aussi la pêche en mer et la cuisine.

Je terminerais en invitant tout le monde, tout ceux qui l’on connu, côtoyé si vous avez des photos de lui, n’hésitez pas à me les faire parvenir, j’en serais très heureux par le biais de mon profil Facebook ou le site de la famille ROCHER.

Prochain portrait dans quelques temps.