VENEZ VISITER LE SITE DYLAN ROCHER

 

 

    LE SPORTIF  LE CALENDRIER  LES PARTENAIRES  MA LIGNE DE VETEMENTS

 

OFFRE BIENVENUE
10% de remise sur tout le site. 
Une fois sur votre panier, entrer le code : FLYER STAND
Offre valable 1 fois par compte

Tous les produits du site ne sont concernés

 

Pétanque - Masters : Suchaud, direction Monaco

 

Pétanque - Masters : Suchaud, direction Monaco

 

DATE : VENDREDI 19 JUILLET 2013
 

En s'imposant lors de la troisième étape à Illkirch-Graffenstaden, l'équipe Suchaud a confirmé sa suprématie et quasiment validé son ticket pour le Final Four à Monaco. Un rendez-vous qui s'éloigne de plus en plus pour l'équipe de France.

C'est l'un des enseignements de la troisième étape des Masters du côté d’Illkirch-Graffenstaden : Suchaud et Madagascar sont quasiment à Monaco. Comme à La Baule, les deux équipes se sont retrouvées en finale, mais avec une issue différente. Philippe Suchaud, Christian Fazzino et Damien Hureau ont disposé d'Héritiana Ralison, Christian Andrianiaina et de Jean-Jacky Randrianandrasana sur un score assez confortable. Avec respectivement 27 et 20 points, l'équipe Suchaud et Madagascar peuvent donc voir venir avant les deux dernières étapes. Monaco, ce pourrait devenir rapidement une réalité pour l'équipe Rocher. Dylan Rocher, Christophe Sarrio et Romain Fournié ont atteint les quarts de finale pour la première fois cette année, et pointent désormais à la cinquième place du général.

 

La France en difficulté

Autre enseignement de cette troisième étape, la terrible défaillance de l'équipe de France. Battue de peu en quart de finale face à nul autre que Suchaud, elle affiche un zéro au tir de précision, tout comme à Figeac. La confiance née de la demi-finale à La Baule s'est donc déjà envolée. Mais le peu de points marqués par Monaco et l'équipe Philipson laissent finalement de l'espoir à tout le monde pour accrocher les troisième et quatrième places, qualificatives pour le Final Four. Certains auront donc le temps de gamberger, car il faudra attendre plus d'un mois pour disputer la quatrième étape, du côté d'Autun.

 

Olivier Navarranne