Pour suivre notre actualité, inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter
  
Recherche par critères

Sexe

Textiles

Tailles textiles

Couleur

Notre sélection
Veste capuche
Veste capuche

40.00 €



Blouson
Blouson

50.00 €



Veste enfant
Veste enfant

30.00 €



Polo enfant 100 % coton
Polo enfant 100 % coton

25.00 €



Paiement sécurisé

>> Mentions légales

>> Confidentialité

>> Conditions de vente

 

paiement

» » Pétanque : le grand huit pour Suchaud


 

Pétanque : le grand huit pour Suchaud
 
 
 
  Istres
  
1 réaction

Les Tricolores signent une Fanny en finale des Masters à Istres

Sports région - Sports - Pétanque : le grand huit pour Suchaud
 
Henri Lacroix peut brandir la coupe. Avec Le Boursicaud, Rocher et Suchaud, ils ont survolé cette finale des Masters dans les arènes du Palio à Istres.PHOTO PHILIPPE CLAUZON
 
 
 

Dans le corridor de la précision des arènes du Palio, il "chauffe" son bras. Multiplie les frappes pour bien se régler. À l'évidence, rien ne perturbe le champion du monde Philippe Suchaud, au demeurant recordman des victoires en Masters de pétanque, avec sept succès. Alors, quand il pénètre dans le théâtre sportif à ciel ouvert, il lâche "la gomme". Et dynamise par son adresse, les ardeurs de ses partenaires tricolores. Mais en face, ça ne tremble pas. Loin s'en faut car Stéphane Robineau (toujours en quête d'une première étoile dans ses Masters) et ses partenaires disposent de sérieux arguments à faire valoir.

Mais encore faut-il que l'équipe de France soit disposée à les laisser s'exprimer. Car dès le lancer du but, le carré de champions du monde plante ses premières banderilles. Élégant dans le geste, précis dans son tir, Dylan Rocher (auteur d'un sans-faute avec six boules tirées, quatre frappées et deux carreaux) ajuste. Et la France s'envole. Mieux vaut freiner rapido, ce cavalier seul pour Robineau et les siens.

Encourageant avant les championnats du monde

Mais ce n'est pas une mince affaire, tant les joueurs de l'équipe de France conservent la direction des opérations. Fort d'une cohésion sans faille, Suchaud et ses partenaires alourdissent, sans coup férir un peu plus le score. "Notre entame a été réussie. Avec du sérieux et beaucoup de sérénité, nous sommes bien montés en régime. Une finale est faite pour être gagnée. C'est fait et avec la manière", commente Philippe Suchaud. Les "Bleus" s'efforcent de garder la mainmise sur la partie. Par l'entremise d'un appoint brillant d'Henri Lacroix ou de Philippe Suchaud, ils contraignent leurs rivaux à faire un sans-faute au tir. Au terme de la huitième mène, les Tricolores sont toujours dans le vent.

Au vu de leur sérénité affichée dans leurs tentatives, la mission d'inverser le cours de la partie s'avère de plus en plus ardue pour Fazzino et ses coéquipiers. "C'est encourageant avant notre prochain rendez-vous international, de voir une formation aussi complémentaire", poursuit le DTN de pétanque, Jean-Yves Perronet. Et la sentence (sanction ?) tombe. En effet, au terme de la sixième mène, les Tricolores en forme olympique, signent une Fanny retentissante dans ces Masters de pétanque.

C'est le sacre pour les Tricolores qui peuvent maintenant se concentrer sur les championnats du monde qui se dérouleront en décembre à Madagascar. Philippe Suchaud, lui, plane tout là-haut sur les cimes du talent. Avec ses huit étoiles qui scintillent sur son maillot bleu.